17
octobre
2020

QUESTIONS / REPONSES

Bienvenue sur notre foire aux questions... !


Bienvenue...

Vous trouverez ici les questions et les réponses qui nous sont régulièrement posées. Toutefois si vous ne trouviez pas votre réponse, n'hésitez pas à nous contacter !!!

 

Est-il possible de consulter les projets éducatifs et pédagogiques ?

Oui bien entendu ! Nous vous invitons à nous contacter si vous avez des questions concernant le projet éducatif et les projets pédagogiques.

Consultez le projet éducatif de l'association Uto'Pistes - Format : PDF

Consultez le projet pédagogique de l'association Uto'Pistes - Format : PDF

Consultez le projet pédagogique Cirque de l'association Uto'Pistes - Format : PDF

 

Quels sont vos intentions pédagogiques ?


Tout d'abord, non nous ne sommes pas des personnes parfaites qui avons trouvé le "Saint Graal" de quoi que ce soit. Nous sommes simplement en chemin, en apprentissage, en expérimentation, en réflexion avec une intense envie, voire besoin, d'apprendre à être autrement, ensemble...

Nous parlons bien d'intention et non d'objectif à atteindre. Ce qui change tout pour notre équipe car cela nous permet de porter notre attention avant tout sur le chemin plutôt que sur le but ou la finalité à atteindre. Aussi, nous portons attention avant tout à l'ÊTRE plutôt qu'au FAIRE ensemble. Est ce que nous y arrivons tout le temps ? Non. A chaque instant ? Non plus...

Notre intention éducative repose sur 6 pilliers :
  • La bienveillance : au début de chaque séjour, ce principe est posé entre tous les participants, enfants, jeunes et adultes. La bienveillance, c’est respecter les autres dans leurs différences et parfois leurs handicaps, c’est apprendre à s’entraider, communiquer et gérer les conflits sans violence.
  • La confiance en soi : nous la développons au quotidien en confiant des responsabilités aux enfants et ados, en pratiquant des activités et jeux créatifs qui favorisent l’expression, en apprenant la bienveillance et le non-jugement vis-à-vis des autres… et de soi-même.
  • La gestion des émotions : un séjour en groupe amène souvent des émotions fortes. Les participants apprennent à les identifier, à les accueillir, à les exprimer par les mots, les gestes et le dessin, à gérer les conflits grâce à des techniques de médiation, et à gérer le stress par la relaxation et la méditation.
  • La coopération : l’école, la société, les médias mettent beaucoup l’accent sur l’individuel et la compétition. Dans nos séjours, nous utilisons les jeux coopératifs pour apprendre à gagner ou perdre ensemble, à travailler en équipe sans laisser personne sur le bord du chemin. Les projets créatifs réalisés en petits groupes sont aussi l’occasion d’apprendre à vivre et faire ensemble.
  • Poser des limites : même et surtout en vacances, les enfants ont besoin de limites, de règles de vie collective. Nous les exposons en début de séjour et autant que possible afin que  les enfants participent à leur définition et à leur élaboration. Les adultes sont là pour les faire respecter, de manière bienveillante, ferme et juste, en les (re)expliquant si nécessaire : un enfant doit comprendre une règle pour la respecter.
  • Le développement personnel à tout âge : une approche originale, fondée sur la psychologie du développement, qui postule que le développement de l’individu commence dès avant la naissance et se poursuit tout au long de sa vie. Ainsi, nous utilisons avec les enfants des outils issus des techniques de développement personnel de l’adulte… et avec les adultes des outils ludiques issus des techniques d’animation des enfants. Ce travail permet de considérer l’individu dans une continuité, et assure la réussite des stages parents-enfants ou adultes-enfants.
 

Je souhaite remplir le formulaire de façon manuscrite - Comment faire ?


Nous vous invitons à procéder à l'inscription via le formulaire en ligne car cela est beaucoup plus pratique, rapide et efficace pour notre toute petite équipe. Sachez que la connexion est sécurisée (vous pouvez vérifier que l'adresse commence bien par https).

Si vous préférez tout de même faire l'inscription manuellement, alors vous êtes au bon endroit. Dans ce cas merci d'écrire le plus lisiblement et en majuscule.

Colos

Télécharger la fiche d'inscription - Format : JPG ou PDF

Télécharger les conditions générales - Format : JPG ou PDF

Télécharger la fiche sanitaire de liaison - Format : JPG ou PDF

(Facultatif) Télécharger l'attestation d'aisance aquatique (anti-panique) - Format : PDF

Stages et sorties

Télécharger la fiche d'inscription - Format : JPG / PDF

Weekends

Télécharger la fiche d'inscription - Format : JPG / PDF

Le dossier est à expédier par courrier à l'adresse suivante :

Association Uto'Pistes - Ferme Potagère Bio - Quartier Pélasque Supérieur - 06450 - Lantosque.

 

A quoi sert la fiche sanitaire demandée pour les colos ?

La fiche sanitaire de liaison

Pour participer à une colonie de vacances, il est obligatoire de fournir une fiche sanitaire de liaison. Ce document fait partie intégrante du dossier d'inscription de Uto'Pistes, vous pourrez la remplir en ligne ou la télécharger et la remplir manuellement.

Ce document n'est pas demandé pour les stages sans hébergement, les sorties à la journée, les weekends.... etc...

C'est un document qui permet à l'équipe d'animation de prendre connaissance de l'état de santé d'un enfant et des éventuelles précautions à prendre durant son séjour.

Vous devrez notamment y renseigner des informations liées aux vaccinations de votre enfant et à ses éventuelles opérations. Vous pouvez également y noter des recommandations particulières. La fiche sanitaire doit donc être soigneusement remplie afin de permettre aux équipes de Uto'Pistes d'assurer un suivi rigoureux de la santé de votre enfant.

Enfin, sachez que la fiche sanitaire de liaison est un document confidentiel : seuls le directeur de la colo ainsi que l'animateur(-trice) en charge du suivi sanitaire sont autorisés à la consulter. La fiche sanitaire de liaison sera détruite à la fin du séjour.

 

Pourriez-vous m'en dire un peu plus sur l'association Uto'Pistes ?


  • Parce que, tout comme le mouvement Colibri, nous nous posons cette double question : Quelle Planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à notre planète ?
  • Parce que, avec l'expérience nous constatons que quoi que nous fassions chaque jour, que nous mangions bio et local, que nous trions nos poubelles, que nous fassions attention à notre consommation d'eau, cela ne suffit pas ! Aujourd'hui, nous sommes convaincus que le préalable, que la base à tout cela est : de diffuser et vivre l'éducation à la Paix - de favoriser et vivre l'apprentissage de la gestion des conflits - de stimuler et vivre la Communication non Violente - de permettre à nos enfants d'apprendre à apprendre...
  • Parce qu'il existe aujourd'hui pléthore de théories et de concepts mais qu'il existe un grand déficit de réalisations concrètes et témoins. Nous pensons qu'il est important aujourd'hui d'être en action plutôt que de rester dans des nébuleuses de réflexions. Nous savons que certaines choses vont mal dans notre monde ! Par conséquent, nous posons cette question : Jusqu'à quand allons-nous ajouter encore et encore des films et des écrits, remplir nos bibliothèques de livres et des revues sur le monde qui va mal ?
  • Parce que la coopération ne se décrète pas. Elle s'apprend !
  • Parce que la société et le mode de vie que nous avons créés correspond à notre perception du monde et de la vie. Cette perception est façonnée par nos systèmes de réflexions, d'interprétations et de croyances, qui sont entretenus par notre culture générale. C'est donc le bon moment pour sortir du formatage et d'explorer d'autres "Pistes"... Pour voir... Pour se faire une idée, histoire de se forger notre propre opinion... Sans violence, ni haine... Mais bien par Amour... Peut-être même par intuition et instinct de survie !!!
  • Parce que la crise actuelle n'est pas notre Crise. C'est bien la crise des financiers, des banquiers... Cependant, pour nous, cette crise peut être une formidable opportunité pour expérimenter. Dans tous les cas pour se poser des questions.
  • Parce que nous constatons qu'un nombre croissant de nos contemporains, réalisent, que pour développer une autre société et un autre mode de vie, nous ne devons pas seulement faire mieux ou faire autre chose, mais plutôt penser autrement et transformer nos systèmes de réflexions et de croyances afin d'atteindre un niveau de conscience élargie.
  • Parce que, tout comme le colibri qui apporte sa contribution afin de tenter d'éteindre le feu de la forêt, nous avons l'ambition de contribuer à notre niveau, au changement, en commençant par nous changer nous-même.
  • Parce que d'autres mondes sont possibles... Le pluriel ici étant important !!!
  • Parce que l'indignation est importante quand nous voyons certaines facettes de ce monde. Nous sommes indignés mais pas en colère !
  • Parce qu'à partir de cette indignation nous souhaitons, non pas être dans le réactionnel, mais bien dans la construction du "Vivre Autrement Ensemble".
  • Parce que, en changeant notre "logiciel", nous pourrons ouvrir d'autre canaux de perception que ceux que nous connaissons, mais cette démarche demande à ce que l'on prenne du recul, sinon chacun aura tendance à s'identifier à son éducation, à sa culture, à sa petite histoire de vie, perpétuant ainsi une façon de faire (même si elle est insatisfaisante), en y apportant peu ou pas de variations personnelles. Sans recul, chacun risque de rester au Piège.


C'est pour cela que nous avons décidé de créer cette Association. Son but est, selon ses moyens, de contribuer à l'émergence d'une société s'articulant de façon la plus harmonieuse possible autour du vivre ensemble dans le respect de soi-même (de son originalité, de sa particularité...), des autres et de son environnement. Pour atteindre son but, notre Association entend initier et expérimenter le "Vivre autrement et durablement ensemble dans le respect de soi, de l'autre et de la planète". Cela, en restant ouvert et bien connecté au monde et en s’appuyant sur les principes de la "Sociocratie" comme principe d’organisation interne de l'Association.

 

Comment fonctionne l'aide financière VACAF ?


N'hésitez pas à vous faire accompagner pour le montage financier du séjour par l'organisateur du séjour ou à rencontrer un assistant social qui pourra vous orienter vers des dispositifs locaux.

contactus banner Contactez-nous au par mail ou au 0612060894 afin que nous puissions voir avec vous si vous avez droit aux bons VACAF (voir le site VACAF, cliquez ici).
vacaf

Comment fonctionne l'aide apportée par la CAF ?

Les aides de la CAF pour faire partir votre enfant en colonie de vacances varient selon votre département de résidence. Il n'existe pas de fonctionnement unique sur l'ensemble du territoire. Mais toutes les CAF se basent sur un critère important : votre quotient familial. S'il est en dessous du plafond fixé par votre CAF, vous bénéficierez des aides aux vacances. En revanche, si votre quotient familial dépasse le seuil maximum, vous ne toucherez aucune aide pour faire partir votre enfant en colonie. Les CAF prennent en compte le quotient familial connu au mois d'octobre pour déterminer si vous avez le droit ou non aux aides aux vacances enfants utilisables l'année suivante.

Comment savoir si je bénéficie d'une aide pour une colonie ?

Chaque CAF envoie lors du premier trimestre un courrier ou un e-mail aux allocataires bénéficiaires pour les informer du montant d'aide qui leur est accordé. Ce courrier est généralement envoyé entre la fin du mois de janvier et le milieu du mois de février. Conservez précieusement ce courrier car il vous sera demandé par l'organisateur de séjours que vous aurez choisi : il fait notamment apparaître votre numéro d'allocataire, votre quotient familial, le nom de votre enfant et le montant de l'aide accordée.

Si vous n'avez reçu aucun courrier vous informant de vos droits aux vacances, c'est que votre quotient familial connu en octobre dernier dépasse le plafond défini par votre CAF pour bénéficier d'une aide. Dans certaines situations, vous pouvez demander à votre CAF de réexaminer votre cas. Votre situation familiale a changé ? Vous avez perdu votre emploi depuis ? Votre quotient familial a donc fortement baissé. Contactez votre CAF pour réexaminer vos droits aux vacances (attention, dans certains départements, la CAF n'autorise aucun réexamen des droits aux aides aux vacances enfants).

Ma CAF adhère au dispositif Vacaf : comment ça marche ?

Vacaf est un dispositif national commun à de nombreuses CAF en France. L'aide Vacaf se décompose habituellement en deux dispositifs : l'Aide aux Vacances Familles (AVF) est une aide valable dans des campings ou des hébergements pour un départ collectif en famille (parents et enfants partent ensemble) ; l'Aide aux Vacances Enfants Locale (AVEL) est une aide valable pour les colonies de vacances uniquement. Attention, les montants de prise en charge ne sont pas identiques entre les 2 dispositifs. Vous ne pouvez donc pas utiliser l'aide réservée à l'AVF pour faire partir votre enfant en colonie de vacances. Lisez attentivement le courrier que la CAF vous a adressé en début d'année pour vous informer de vos droits : les aides AVF et AVEL sont généralement indiquées sur le même document.

Vacaf est un service entièrement dématérialisé : vous n'avez aucune démarche particulière à faire pour bénéficier de l'aide. Il vous suffit d'indiquer votre numéro d'allocataire à l'organisateur de la colonie de vacances : s'il est conventionné avec votre CAF, il pourra demander le versement de l'aide par la CAF. Vous ne paierez donc que la part du séjour qui vous revient, déduction faite de l'aide de la CAF.

Quand faut-il réserver sa colonie agréée par la CAF ?

Si votre CAF utilise le système VACAF, sachez que les fonds destinés aux aides aux vacances sont limités. Autrement dit, les allocataires qui reçoivent un courrier informant qu'ils disposent d'aides financières ne pourront pas tous en bénéficier ! Plus vous réserverez tôt, plus vous aurez de chances de bénéficier de l'aide accordée. Dans certaines CAF, les fonds dédiés aux colonies de vacances sont parfois épuisés en mai. Ne tardez donc pas à choisir votre colonie de vacances.

Dès que vous aurez effectué votre choix, pensez à appeler Uto'Pistes pour faire une réservation : vos droits CAF seront ainsi réservés dans l'attente de la réception de votre dossier d'inscription complet. Nous sommes aussi disponibles pour vous renseigner avant l'inscription, si vous souhaitez connaître précisément le montant du séjour qui sera pris en charge par la CAF.

Quel est le montant de l'aide de la CAF ?

Le montant de l'aide accordée par votre CAF dépend de votre département de résidence. Chaque CAF dispose de ses propres critères et il n'est pas possible de vous indiquer ici un montant exact : tout dépend de votre quotient familial. A titre d'information, les aides attribuées par la CAF correspondent :
- soit à une somme fixe (une somme forfaitaire ou un montant journalier)
- soit à un pourcentage du coût du séjour (hors transport pour rejoindre le lieu du séjour)

Il est fréquent que les CAF attribuent des aides entre 30 à 60% du coût du séjour mais certaines sont moins généreuses que d'autres dans le domaine des colonies de vacances. Reportez-vous au courrier que la CAF vous enverra au cours du premier trimestre pour connaître le montant exact de l'aide dont vous bénéficiez.

contactus banner Contactez-nous au par mail ou au 0612060894 afin que nous puissions voir avec vous si vous avez droit aux bons VACAF (voir le site VACAF, cliquez ici).
 

Puis-je payer par Carte Bancaire ?


Oui, bien entendu.

Nous avons fait le choix de passer par le site HelloAsso qui est Plateforme de paiement 100% sécurisée. Toutes les informations bancaires pour traiter les paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l'organisme Uto'Pistes. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Nous avons mis en place le paiement en 1 fois ou 3 mensualités pour les colos et les stages.

 

Acceptez-vous les chèques ?


Oui.

  • Si paiement en plusieurs CHEQUE(S), le dernier encaissement se fera en août.
  • Les encaissements se font autour du 10 de chaque mois (nous sommes une petite association et nous ne pouvons pas procéder à plusieurs encaissements par mois).
  • Si paiement en 1 fois :
* Merci d'indiquer au dos du chèque, le nom et le prénom de l'enfant, la colo choisi ainsi que les mois d'encaissements souhaité.
  • Si paiement en plusieurs fois :
* Nous devons avoir tous les chèques à l'inscription.
* Merci d'indiquer au dos de chaque chèque, le nom et le prénom de l'enfant, la colo choisie ainsi que les mois d'encaissement.

Le paiement par chèque en une ou plusieurs fois est à envoyer à l'adresse suivante : Association Uto'Pistes - Ferme Potagère Bio - Quartier Pélasque Supérieur - 06450 - Lantosque.

 

Puis-je utiliser mes chèques vacances pour payer la colo ?


ancv logo cheque vacances 4c

Si votre employeur ou comité d'entreprise vous remet des chèques-vacances, vous pouvez les utiliser pour régler la colonie de vacances de votre enfant.

Qu'est-ce que le chèque-vacances ?

Le chèque-vacances est un titre de paiement qui vous est remis par votre employeur et qui réservé au règlement d'activités culturelles et de loisirs (une colonie de vacances, une sortie au restaurant, une visite au musée, etc). Il est constitué d'un chéquier qui regroupe des coupures de différents montants, allant de 5 à 50 euros. Le chèque-vacances est payé conjointement par le salarié et l'employeur.

Les chèques-vacances ont une durée de validité de 2 ans à compter de leur date d'émission. Soyez donc vigilant·e pour ne pas dépasser cette date. L'échange de chèques-vacances périmés est néanmoins possible sur le site de l'Agence Nationale des chèques vacances (ANCV).

Comment payer ma colonie avec des chèques ANCV ?

Vous pouvez régler l'acompte d'un séjour, son solde ou même sa totalité en chèques-vacances: il n'existe ni montant minimal, ni montant maximal. De même, vous pouvez panacher votre paiement avec des chèques-vacances émis à des dates différentes ou des chèques-vacances émis au nom de personnes différentes (par ex : vos chèques-vacances et ceux de votre conjoint·e). Veillez simplement à ne pas adresser des chèques-vacances périmés : ils seraient refusés par l'organisateur de la colonie de vacances.

Quelles sont les précautions à prendre avant d'envoyer des chèques-vacances ?

Soyez prudent·e lorsque vous enverrez vos chèques-vacances : choisissez un envoi sécurisé en recommandé pour vous assurer du bon acheminement de votre courrier. En effet, un envoi en recommandé vous permet de bénéficier d'une indemnisation en cas de perte de votre enveloppe. Vous disposerez en outre d'un numéro de suivi pour vous assurer que votre envoi est bien arrivé à destination en vous connectant sur le site de La Poste.

Certains employeurs ou comités d'entreprise personnalisent les chèques-vacances en indiquant l'adresse des salariés dans la case prévue à cet effet. D'autres se contentent d'indiquer le nom et le prénom du salarié sur les chèques-vacances. Si votre adresse ne figure pas sur les chèques-vacances, sachez qu'il n'est pas nécessaire de l'indiquer manuellement sur chaque chèque : les chèques-vacances sont endossables même sans la mention de l'adresse du bénéficiaire. Vous gagnerez un temps précieux !

Chaque chèque-vacances possède un encadré intitulé "Coordonnées du prestataire". Surtout, laissez cette case vierge ! C'est à cet emplacement que Uto'Pistes viendra apposer son tampon. Il est inutile de remplir vous-mêmes nos coordonnées, nous nous chargerons de cela.

Si vous adressez à Uto'Pistes l'ensemble des chèques-vacances qui composent votre chéquier, optez pour une solution pratique : envoyez-nous tout le chéquier sans détacher les chèques un à un. Là encore, vous gagnerez quelques minutes précieuses !

Le paiement en chèques vacances est à envoyer à l'adresse suivante : Association Uto'Pistes - Ferme Potagère Bio - Quartier Pélasque Supérieur - 06450 - Lantosque.

 

Puis-je régler par virement bancaire ?


Oui, cela est possible.

Contactez-nous au par mail ou au 0612060894 afin que nous puissions vous envoyer nos coordonnées bancaires.

 

J'ai droit à la CMU - Est ce que je vous fournie une photocopie de mon attestation ?

L'attestation de droits à la CMU

Uniquement si votre enfant est bénéficiaire de la CMU

Oui. La Couverture Maladie Universelle (CMU) permet aux familles à revenus modestes de ne pas faire l'avance de frais médicaux auprès des professionnels de santé. La CMU est attribuée sous conditions de ressources par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie dont dépend l'enfant de l'assuré. Si votre enfant est bénéficiaire de la CMU, vous devrez envoyer à Uto'Pistes au plus tard trois semaines avant le début du séjour une photocopie de l'attestation de droits à la CMU délivrée par la CPAM.

Si votre enfant est couvert par votre CPAM sans être bénéficiaire de la CMU, vous n'avez aucun document à fournir : en cas de consultation, Uto'Pistes avancera les frais médicaux et vous en demandera le remboursement, avant de vous adresser les feuilles de soins originales.

 

Est ce que je peux obtenir une facture acquittée pour mon Comité d'Entreprise ?

Comités d'entreprises

Oui, nous pouvons vous faire des factures acquittées à l'issue de la colonie.

Si le séjour de votre enfant est en partie pris en charge par votre comité d'entreprise, renseignez-vous sur les grilles tarifaires pratiquées. Généralement, l'aide de votre CE vous sera versée à l'issue du séjour sur présentation d'une facture. Vous devrez donc faire l'avance de la totalité du séjour.

 

Que faire si j'appréhende la séparation ?

1/ Que faire si j'appréhende la séparation ?

Que l'on soit déjà parti en colo durant son enfance ou pas, nous nous faisons tous une représentation particulière de la colonie de vacances. Elle est le plus souvent positive, mais quelques craintes peuvent dominer : mon enfant aura-t-il trop de liberté ? ou pas assez ? saura-t-on s'occuper de lui en cas de souci de santé ? Lorsqu'elles sont nombreuses, ces questions peuvent créer une crainte à l'idée de se séparer de son enfant. Pour autant, ne renoncez pas à l'idée du départ en colo : il convient simplement de nouer un lien de confiance avec l'organisateur du séjour. Au-delà des explications fournies sur un site ou un catalogue, tout parent devrait prendre contact par téléphone avec l'organisateur pour lui poser des questions précises. Chez Uto'Pistes, nous défendons ce lien de confiance avec les parents !

2/ Comment se projeter dans le séjour ?

Les craintes qu'on peut avoir au sujet d'une colonie de vacances viennent souvent d'une méconnaissance de l'organisation d'un séjour. Aussi, dans nos supports de communication, nous mettons tout en oeuvre pour que vous puissiez vous faire une représentation concrète de la vie en colo : photos du centre et des activités, vidéos de séjours dans certains cas, présentation du directeur de la colonie... Vous verrez que dans l'immense majorité des cas, les séjours que nous proposons ont plusieurs années d'existence : c'est le signe de notre maîtrise et de notre sérieux. Vous pouvez également joindre le directeur du séjour par e-mail en amont du séjour afin d'avoir un contact direct et sans intermédiaire.

3/ Que faire pendant l'absence de mon enfant ?

Mettez justement ce "temps libre" à profit ! Les quelques jours de séparation sont souvent l'occasion de souffler pour les parents et de se lancer dans des activités un peu oubliées en présence des enfants : un ciné, un resto, etc. En vous prévoyant des temps forts pendant le séjour de votre enfant, votre inquiétude aura tendance à disparaître naturellement. Vous profiterez autant que votre enfant de ces quelques jours différents du quotidien.

4/ Est-ce normal de ne pas avoir de nouvelles durant le séjour ?

Lorsqu'on est inquiet, on attend légitimement d'avoir des nouvelles qui contribueront à être rassurés pendant le séjour : un coup de fil, une lettre de son enfant... Mais ne demandez pas à votre enfant de vous rassurer, ce n'est pas son rôle ! Il est généralement très occupé par ses activités, par les échanges avec ses nouveaux copains, par la découverte de son nouveau cadre de vie. Souvent, les enfants "oublient" temporairement leur vie à la maison et ne ressentent pas le besoin de transmettre des nouvelles. Ce n'est pas gênant. Et votre enfant aura sûrement quelques souvenirs à partager avec vous à son retour !

5/ Serai-je informé(e) en cas de souci ?

Nos équipes ont pour habitude de communiquer avec les parents en cas de difficulté récurrente : un coup de blues passager est anodin, mais un coup de blues permanent demande le soutien d'un adulte. Dans ce cas, nous prenons contact avec vous : vous connaissez votre enfant mieux que nous, nous échangerons donc sur la meilleure attitude à adopter pour qu'il surmonte ses petites difficultés. Concernant la santé en colo, nous vous prévenons en direct de toute visite chez le médecin ou de toute consultation à l'hôpital.

 

Puis-je téléphoner à mon enfant durant la colo ?


Cela est possible mais pas toujours souhaitable : les enfants sont souvent en activité à l'extérieur ou jouent au moment de votre appel. Nous préférons donc les laisser, parce qu'ils profitent alors pleinement de la vie collective du séjour. Un enfant "oublie" rapidement la maison une fois la colo entamée : votre appel pourrait donc le ramener à une réalité extérieure qu'il a temporairement mise de côté. Nous préférons plutôt que ce soit votre enfant qui fasse la démarche de vous appeler.


 

Est-il possible d'écrire à mon enfant ?


Nous vous transmettons les coordonnées complètes du centre de vacances dans lequel va séjourner votre enfant.

Vous pouvez donc écrire à votre enfant, le courrier est remis chaque jour aux participants. Pour ce qui est de joindre des bonbons dans des colis, nous vous laissons maître en la matière mais nous vous rappelons tout de même que vos enfants sont bien nourris !

Conseil si vous écrivez à votre enfant - Du positif, rien que du positif

Il est préférable de ne pas dire à votre enfant qu'il ou elle vous manque. Il est certain que vous lui manquez, et si vous évoquez ce sentiment, votre enfant probablement se le représentera de façon exagérée. La lecture de votre lettre, au lieu d'être réconfortante, pourra générer de la tristesse. Il est donc plus adapté d'évoquer vos futures retrouvailles et de lui dire que vous l'aimez, que vous pensez à lui, à elle.

Par exemple : "Je pense beaucoup à toi et je serai très heureuse lorsqu'on se reverra. Ne t'inquiète de rien, je prends bien soin de ton chat et je le câline de ta part."

Par exemple : "Comme je passe mes journées au bureau en ce moment, le fait que tu sois en vacances me fait très plaisir et me rassure beaucoup. Profite bien et sache que je pense à toi."


Conseil si vous écrivez à votre enfant - Valorisez son séjour

Si vous lui vantez les mérites de son séjour, votre enfant sera encouragé à profiter avec davantage d'entrain des activités qui lui seront proposées.

"Mon chéri,
J'espère que tu t'amuses beaucoup et que les activités te plaisent. Tu auras plein de choses à me raconter quand tu reviendras. Ça me fait plaisir de penser que tu as l'occasion de t'amuser. Moi je vais très bien, tout le monde va bien à la maison. Ça se passe bien au travail. Je te fais plein de bisous et je pense beaucoup à toi.
Maman / Papa"


Conseil si vous écrivez à votre enfant - Les reproches seront pour plus tard

Vous avez fait le tour de sa chambre et découvert des horreurs cachées sous son lit ? Évitez de lui dire par écrit que son désordre vous énerve et qu'à son retour les punitions vont pleuvoir. Cela pourrait vraiment l'affecter car on ne ressent pas les choses de la même façon lorsqu'on est à distance. Le sentiment d'impuissance et la crainte de vous avoir déçu pourraient lui gâcher les vacances. À son retour il sera toujours temps de faire une bonne mise au point.

 

Mon enfant pourra-t-il amener son téléphone pendant le séjour ?


Notre expérience, démontre que 15 jours sans téléphone portable est tout à fait réaliste et réalisable. L'intention, en n'ayant pas de téléphone, étant aussi de déconnecter du numérique pour, peut-être, mieux se (re)connecter à soi... ;0) Donc oui, mais avec mesure.

Nous veillons simplement à limiter leur utilisation à des temps informels afin de ne pas gêner la vie collective.

Notre conseil : vous pourrez joindre (de façon très modérée) votre enfant sur nos portables entre 17h30 et 19h. Les enfants n'ont donc pas  besoin d'apporter leur téléphone (IMPORTANT : si votre enfant en a un et qu'il l'apporte, l'association Uto'Pistes décline toutes responsabilités en cas de perte ou de vol ou pour toute autre raison).

 

C'est la première fois que mon enfant part en colo ?


Passer quelques jours loin de sa famille, c'est une sacrée aventure ! Certains enfant le vivent très bien, d'autres sont plus anxieux à l'idée du départ en colonie. Voici nos meilleurs astuces pour bien préparer la séparation et aider votre enfant à franchir le cap.

D'où vient la crainte de la séparation ?

La séparation entre vous et votre enfant peut engendrer des inquiétudes très diverses. Certains enfants ont peur notamment de la disparition de quelques rituels, qui sont importants pour eux parce qu'ils les aident à s'endormir : l'histoire avant le coucher ou le bisou avant d'éteindre. D'autres s'inquiètent pour des détails matériels, comme la gestion de leurs vêtements en votre absence. Dans les deux cas, rassurez votre enfant sur sa capacité à gérer les bouleversements induits par la colonie de vacances. Certes, les habitudes de vie ne seront pas les mêmes qu'à la maison mais il saura s'y adapter. D'ailleurs, il le fait déjà à l'école ou dans son club de sport où les règles peuvent être différentes de chez vous !

Comment préparer la première séparation ?

Si votre enfant a toujours dormi à la maison, faites-lui vivre l'expérience d'une nuit chez un copain de classe : avec quelqu'un qu'il connaît déjà, dans un environnement familier, la séparation sera sans doute plus facile. Cette première expérience pourra servir de tremplin vers le séjour en colo. Multipliez également les occasions de parler du séjour : pendant un repas, en famille, etc. Si votre enfant est inquiet, le récit de copains de classe ou de ses cousins, déjà partis en colo, peut l'aider à dédramatiser ses craintes. S'il est timide, rappelez-lui que les autres enfants ne se connaîtront pas non plus : en organisant des jeux le premier jour, les animateurs du séjour vont l'aider à aller vers les autres.

Comment aider mon enfant à se projeter dans le séjour ?

Commencez par lui présenter les photos du centre ou des activités, qui sont un excellent moyen de se représenter la vie à la colo. Chez Uto'Pistes, nous mettons à votre disposition beaucoup d'images sur notre site pour que votre enfant découvre son futur lieu de vie. Ainsi, il aura déjà des repères rassurants en arrivant le premier jour et reconnaîtra certaines installations. Aidez aussi votre enfant à faire certaines choses tout seul quelques semaines avant la colo : préparer ses vêtements du lendemain, faire son lit, étendre sa serviette après la douche... Il se sentira ainsi plus confiant sur ses capacités à se débrouiller sans vous. Enfin, associez votre enfant à la préparation de sa valise : cela permettra de discuter une nouvelle fois du séjour !

Quelle attitude adopter pour rassurer mon enfant ?

La peur de la séparation chez l'enfant est parfois alimentée... par les parents eux-mêmes ! Si vous sentez monter le stress à l'idée de vous séparer de votre enfant, il le ressent également ! Lisez notre article sur la première séparation (côté parent) où vous aurez quelques conseils. Veillez également à parler du séjour de façon positive et mettez de côté vos sentiments personnels : même si vous craignez de vivre difficilement la séparation, n'en parlez pas à votre enfant ! Il ne doit pas s'en sentir responsable, au risque qu'il vive mal sa colonie de vacances.

Dans quel cas vaut-il mieux éviter de faire partir son enfant ?

On ne le répètera jamais assez : le projet de départ en colonie de vacances doit être communément partagé par vous et votre enfant pour être réussi. Ne faites pas partir votre enfant en colo si ses réticences sont très fortes : il est souvent préférable d'attendre un an ou deux, le temps que votre enfant gagne en maturité. Si vous avez vécu des événements familiaux compliqués (deuil, maladie, etc), le séjour est à double tranchant : il peut aider votre enfant à se changer les idées mais il peut aussi l'inquiéter. Par exemple, il est souvent difficile pour un enfant de partir durant une semaine alors que l'un des membres de sa famille est gravement malade. Appelez-nous au besoin pour en discuter, ou parlez-en à vos collègues ou amis : l'avis de plusieurs personnes peut vous aider à faire un choix.

 

Pourquoi vous demandez des produits d'hygiène bio ?


Pour des raisons de gestion des "eaux grises" et de respect de l'environnement, les produits tels que : savon, gel douche, shampoing, dentifrice, voir crème solaire et autres..., DOIVENT ÊTRE IMPÉRATIVEMENT BIO (surtout biodégradable).

Plusieurs pistes :

** SATORIZ : https://www.satoriz.fr/satoriz/liste-des-magasins-satoriz/** ONATERA (mais il y a plusieurs autres sites internet) : https://www.onatera.com/produits-hygiene-cheveux,870.html** SAVON AU LAIT D'ÂNESSES : du bio et du local (les granges de la brasque dans la vallée de la Tinée : http://www.lesanesdelabrasque.com/pages/notre-gamme-ane-essentielle.html) produit par Sabrina. Vous pouvez trouver ses savons sur la 202 au Panier de la Mandat. Elle fait aussi pas mal de marchés dans le 06.

 

Comment nous rendre à Pélasque Supérieur ?


* En montant dans la vallée de la Vésubie :  au Suquet, il faut tourner à gauche et suivre Pélasque... Dépassez le village de Pélasque... Continuez à monter un petit peu...  A un moment, il y aura une petite route sans issue sur votre gauche qui monte... Prenez la et continuez sur quelques kilomètres... Prenez de nouveau à droite... Continuez un peu... Vous serez arrivés quand vous verrez le chapiteau...

* En descendant dans la vallée de la Vésubie : à Lantosque, il faut tourner à droite et suivre Pélasque... Continuez à monter un petit peu...  A un moment, la route commencera à redescendre. il y aura une petite route sans issue sur votre droite qui monte... Prenez la et continuez sur quelques kilomètres... Prenez de nouveau à droite... Continuez un peu... Vous serez arrivés quand vous verrez le chapiteau...

* Carte IGN (une fois sur la page, notez Pélasque Supérieur 06450 Lantosque - Vous pourrez ensuite calculer votre itinéraire) : https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/carte-ign

* Carte GoogleMap (une fois sur la page, notez Pélasque Supérieur 06450 Lantosque - Vous pourrez ensuite calculer votre itinéraire) : https://www.google.fr/maps

 

C'est quoi votre lieu ?

La Ferme BIO de Pélasque Supérieur (06 - Lantosque)...

2

Le lieu des colos et des stages en été :
- Pélasque supérieur - Lantosque
- Dans la vallée de la Vésubie
- à 10 mn de Lantosque
- à 1h de Nice
- Lieu de pleine nature (très calme)
- 1,6 hectares + toute la nature environnante...

Différents espaces :
- 2 pour le Maraîchage labellisé BIO :
Légumes, fruits, aromatiques, médicinales, fleurs comestibles, oeufs... (espaces non associatifs)

- Et puis un 3ème pour l’association Uto’Pistes :
Espace de vie, camp d’été, chapiteau de cirque, potager associatif et pédagogique (pour fournir fruits et légumes aux colos)...

Intentions du lieu :
- Nourrir les ventres, les coeurs et les esprits
- Expérimenter et vivre la Gouvernance Partagée
- Expérimenter et vivre une Communication Claire et Non Violente
- Créer et faire vivre un Lieu Ressource
- Être attentif autant à l’ÊTRE qu’au FAIRE ensemble
- Ancrer le projet dans une économie viable, locale, circulaire et solidaire
- Etre attentif au décloisonnement entre les générations, les cultures et les disciplines
- Être vigilant au droit à se tromper (apprentissage)

Partenaire :
- L'association des Potagers de la Vésubie (voir le Site)

En savoir plus...

 

Quelles affaires, tente et autre confier à mon enfant ?


Avant de se poser la question du contenant, intéressons-nous au contenu ! En la matière, il convient de se limiter au strict nécessaire. Nos colo de pleine nature à Pélasque Supérieur ne disposent pas de machine à laver. Alors il est utile de fournir autant de sous-vêtements qu'il y a de journées à passer. Si votre enfant part l'été, n'oubliez pas que nous sommes en montagne et que les soirées et les nuits peuvent être un peu fraîches (voir les trousseaux sur la page d'accueil ESPACE INSCRIPTIONS).


Quelques recommandations :

  • Nous recommandons que votre enfant ait une gourde marquée à son nom et prénom afin de pouvoir se désaltérer régulièrement et notamment lors des ateliers cirque par exemple.
  • Votre enfant peut apporter un ou deux jeux de société qu'il ou qu'elle aimerait partager avec les autres (marqué au nom et prénom de l'enfant).
  • Votre enfant peut apporter quelques livres ou BD pour mettre en commun (marqué au nom et prénom de l'enfant).
  • Pour les échasses, il vaut mieux avoir un legging, pantalon, jogging ou autre... qui ne craint pas. Si votre enfant préfère, vous pouvez apporter également casque, protèges poignets, coudes et genoux... Si vous n'en avez pas, pas de souci nous fournirons.
  • Ne pas oublier la crème solaire, les lunettes de soleil, les chapeaux...
  • Par expérience, nous vous recommandons de faire la valise avec votre enfant.
  • Nous vous recommandons de marquer les vêtements de votre enfant.
  • Si votre enfant joue d'un instrument de musique il peut l'amener pour le spectacle (nous pourrons le stocker dans un endroit sûr et à l’abri de l'humidité).


Tentes :

  • Sauf cas exceptionnels, les enfants seront par 2 dans les tentes au minimum.
  • Nous vous conseillons d'apporter une tente de 3 places (plus pratique pour mettre les 2 matelas et les sacs - Ou 2 tentes de 2 places : 1 pour les enfants et 1 pour les sacs et les affaires).
  • TRES IMPORTANT : pour être en forme et en bonne santé, il est nécessaire de bien dormir. Nous vous conseillons de fournir un bon matelas en mousse ou gonflable épais et confortable (simple tapis de sol fortement déconseillé).
  • Pensez que nous sommes en montagne à une altitude de 850 mètres. Même en été, il peut faire un peu frais la nuit (bon pyjama, duvet chaud + plaid, oreiller confortable... sont vivement conseillés).


Argent de poche :

  • Sauf si nous vous le spécifions, les enfants n'ont pas besoin d'argent de poche sur les colos à Pélasque Supérieur.

En règle générale, n'oubliez pas que votre enfant risque de revenir plus chargé qu'il n'est parti : laissez donc respirer la valise au départ pour qu'elle n'explose pas au retour !

 

Et le petit sac à dos, c'est nécessaire ?

Oui, et même indispensable. En colo, les enfants partent souvent en balade ou en sortie. Et le sac à dos s'avère très pratique pour glisser pêle-mêle une gourde, un K-Way de secours, la serviette de bain, un slip de rechange... Evitez juste les sacs à dos ridiculement petits qui n'ont aucune utilité. Dans les magasins de sport, visez surtout les sacs à dos avec une contenance comprise entre 20 et 30L pour les enfants : l'expérience montre que c'est le compromis parfait.

 

Que dois-je fournir si mon enfant a des médicaments à prendre durant la colo ?


Si votre enfant a des médicaments (enfant sous traitement ou par exemple assujetti aux maux de têtes, maux de ventre, ventoline), ils devront être OBLIGATOIREMENT donnés à l'Assistante sanitaire le jour d'arrivée, accompagnés IMPÉRATIVEMENT d'une ordonnance (dans un petit sac ou une trousse au nom de l'enfant).

Par mesure de sécurité, sauf autorisation du directeur de la colo et de l'Assistante Sanitaire, aucun médicament ne pourra rester dans la tente de votre enfant.

 

Est ce que vous accueillez des enfants en situation de handicap ?


L'association Uto'Pistes défend la participation dans ses colonies de vacances et stages d'enfants en situation de handicap, aux côtés d'autres enfants sans handicap. Une adaptation du cadre et du rythme de vie est effectuée en fonction de la nature du handicap pour garantir un accueil de qualité.

Il revient à nos équipes d'animation d'adapter le quotidien de l'enfant porteur de handicap, en s'appuyant sur son vécu, ses envies mais aussi sur les conseils de ses parents. L'accueil d'enfants en situation de handicap est donc très personnalisé et nécessite une préparation en amont, associant l'enfant, ses parents et l'équipe du séjour.

L'association Uto'Pistes souhaite préparer avec soin la venue de votre enfant. Aussi, si vous avez repéré un séjour susceptible de plaire à votre enfant, contactez-nous préalablement par téléphone : un premier échange permettra de s'assurer que votre enfant pourra être accueilli dans des conditions satisfaisantes.

Nous vous demanderons ensuite de nous fournir des éléments décrivant le handicap de votre enfant : vous pouvez ainsi nous joindre des éléments déjà utilisés dans le cadre scolaire (PAI par exemple). Le directeur du séjour vous contactera le cas échéant s'il souhaite des précisions sur le degré d'autonomie de votre enfant, la conduite à tenir dans certaines situations, la façon dont vit votre enfant à l'école ou à la maison...

A noté que l'association a été le coup de coeur de l'association Trisomie 21 des Alpes Maritimes en 2020.

 

Comment se déroule une journée ?


Voici ci-dessous la journée type qui est une trame de départ et qui est adaptée en fonction de la colo. Cependant, dans l'ensemble, cela vous donnera une idée assez juste du rythme d'une journée.

La journée type (susceptible d'être modifiée en fonction de la programmation, de la météo, des besoins, des opportunités, des désirs, des envies... ) :

8h00 – 9h15

  • Lever (un membre de l'équipe fera le tour des tentes à 8h45 afin que les derniers se réveillent et se lèvent) et petit-déjeuner (Échelonné et individualisé au maximum). Les enfants, qui le souhaitent, pourront donc dormir jusqu'à 8h45.
  • Toilette et rangement (Toilette, habillage... Ce créneau est propice pour mettre de l'ordre dans les tentes...).
  • L'assistante sanitaire distribue les traitements le cas échéant.
  • 9h15 : fin du petit déjeuner. Les enfants et l'adulte de service assurent le rangement et l'éventuelle vaisselle cuisine.


8h15 – 8h30

  • Proposition d'une pratique corporelle du matin sous le chapiteau (ou en pleine nature - méditation, relaxation... - Temps facultatif).
  • Ce temps de pratique corporelle du matin sera proposé, pour les enfants qui le souhaitent, avant le petit déjeuner, afin de favoriser un réveil en douceur. L'objectif est que les enfants se sentent libres d'y assister, ou non, selon leurs besoins et selon les jours.


9h30-10h00

  • Temps de concertation "en cercle" sous l'arbre à Palabre (ou le chapiteau en cas de mauvais temps).
  • C'est le premier temps collectif de la journée, où il est demandé à chaque enfant et adulte d'être présent pour partager ses envies, écouter les besoins et les propositions de chacun et prendre part à la vie collective. A noter : il est important que nous respections au maximum cet horaire pour le bon déroulement de la journée.


10h-12h15

  • Ateliers Cirque

 
12h30-13h15

  • Repas
  • Passage aux toilettes et lavage des mains. Tous les enfants participent au service, au débarrassage de la table. Les animateurs sont présents pour favoriser l'implication de tous et veiller au bien-être de chaque enfant. Le repas favorise les échanges et les discussions, il est aussi un moment d’éducation à la santé (soin et hygiène, prise de conscience de l’intérêt de manger équilibré…), d’éducation au partage, etc.
  • L'assistante sanitaire distribue les traitements le cas échéant.
  • Les enfants et l'adulte de service assurent le rangement et l'éventuelle vaisselle cuisine à la fin du repas.


13h15-15h

  • Temps libre - Temps calme - Temps d'activités proposées
  • Un moment de repos - même court – après le repas est nécessaire pour tous, quelque soit l’âge. Même si les enfants choisissent ce qu’ils font dans ces moments-là, on privilégiera les activités calmes. C'est l'occasion de jouer ou écouter de la musique, mettre en forme un petit reportage sonore, lire, écrire, dessiner, jouer à des jeux de société...


15h-16h30

  • Ateliers Cirque


16h30-17h

  • Goûter
  • Le goûter permet de faire une pause dans l’après-midi, de réunir le groupe. C’est le moment d’échanger autour de l’activité qui vient de se dérouler et d'envisager la fin de journée.


17h-18h

  • Ateliers Cirque (pour celles et ceux qui souhaitent poursuivre)
  • Ateliers Potager (pour les autres)
  • Tâches quotidiènnes


18h-19h30

  • Douches - temps libre
  • Douches. Pendant que les uns se douchent les autres jouent calmement, écrivent leur courrier, lisent, etc... C'est un temps idéal pour régler les petits bobos, être à l'écoute des besoins d'écoute, d'attention. Les jeunes seront encouragés et accompagnés, si besoin, dans la mise en œuvre de leurs projets (d'animation, d'activités, ou à plus long terme...)


19h30-20h15

  • Repas du soir
  • Tous les enfants participent au service, au « débarrassage » de la table. Les animateurs sont présents pour favoriser l'implication de tous et veiller au bien-être de chaque enfant. Le repas favorise les échanges et les discussions, il est le moment pour annoncer le programme du soir et du lendemain, en discuter si besoin.
  • L'assistante sanitaire distribue les traitements le cas échéant.
  • Les enfants et l'adulte de service assurent le rangement et l'éventuelle vaisselle cuisine à la fin du repas.


20h15 – 20h45

  • Temps de concertation "en cercle" sous l'arbre à Palabre (ou le chapiteau en cas de mauvais temps)
  • C'est le deuxième temps collectif de la journée, où il est demandé à chaque enfant d'être présent pour partager ses envies, écouter les besoins et les propositions de chacun et prendre part à la vie collective. Les enfants s'inscrivent éventuellement aux diverses tâches collectives à assumer jusqu'au lendemain (rangement, aide pour les courses ou la cuisine, reportage sur les activités du jour, etc.), en insistant sur la responsabilisation de chacun.


20h45 - 21h45

  • Veillée - Temps libre - Temps calme - Temps d'activités proposées - Promenade - Coucher échelonné.


21h45 - 22h

  • Brossage des dents, préparation du coucher... 22h au lit !
  • L’heure et les modalités du coucher dépendent de l’intensité de la journée écoulée et/ou à venir. Cette heure de coucher peut donc évoluer et aussi être fixée en fonction de l’âge et des besoins de l’enfant.
  • Pendant qu'une partie de l'équipe supervise le coucher, l'autre s'occupe des derniers rangements.

 

 

Vos colos sont-elles agréées ?


Toutes les colos sont déclarées auprès des instances de la DDCS du 06 sous le numéro d'organisateur d'Accueil Collectif de Mineurs : 006ORG0546.

Les organisateurs d’un Accueil Collectif de Mineurs, quels qu’ils soient (organisme public ou privé, association, club sportif, comités d'entreprise, association agrée à l’accueil de scoutisme, particulier,...) sont soumis à cinq grandes obligations :

  • La déclaration (accueil et local d’hébergement)

  • Le respect des conditions d’encadrement : qualification, taux et capacité

  • Définition du projet éducatif et le projet pédagogique

  • L’assurance en responsabilité civile

  • Le respect des mesures d’hygiène et de sécurité

Le dépôt de la fiche initiale

Dans la plupart des cas, la fiche initiale doit être déposée deux mois avant le début de l’accueil auprès de la DDCS/DDCSPP du siège social du déclarant ou de l’organisateur, A la réception de cette fiche, un accusé de réception est délivré par la DDCS/DDCSPP.

Le dépôt de la fiche complémentaire

La fiche complémentaire doit être déposée : au plus tard 8 jours avant le début du séjour

Quel est le rôle de l'assistante sanitaire ?


Être assistant(e) sanitaire en centre de vacances, ça ne s'improvise pas. Seul l’approfondissement Bafa Assistant Sanitaire + PSC1 peut à ce jour apporter une aide pour bien se préparer à ce rôle.

Arrêté du 20/02/03 art. 2 : « Sous l’autorité du directeur, un membre del’équipe d’encadrement est chargé du suivi sanitaire. Dans les centres devacances (séjours de vacances), il est titulaire le l’attestation deformationau premiers secours (depuis août 2007, du PSC 1) ».

L’AS est le (la) référent(e) du suivi sanitaire en ACM. Pour assurer sa fonction, il/elle doit être capable :

  • De mettre en place des projets d’activités sur des thèmes et des sujets lié à la santé, l’hygiène et l’environnement.
  • De connaître les différents problèmes liés à l’enfance et à ses différentes étapes du développement.
  • De traiter les soins au quotidien (suivi médical des traitement, soigner, rassurer...).
  • D’organiser son infirmerie (gestion de l’armoire pharmacie, heures d’ouverture, hygiène, rangement...).
  • De prendre en charge l’administration liée aux soins et suivi des mineurs (tenir les registres à jour, cahier d’infirmerie...).
  • De participer et de sensibiliser les équipes à la mise en place d’un plan d’accueil individualisé concernant les enfants porteurs de handicaps.
  • De sensibiliser les équipes et les mineurs à l’hygiène alimentaire, l’hygiène de vie.

Ses tâches avant le séjour :

  • Contrôler les fiches sanitaires de liaison(signature).
  • Recenser les traitements et les allergies.
  • Prendre contact avec les différents services médicaux.
  • Afficher tous les numéros de téléphone dans l’infirmerie, dans le bureau du directeur.
  • Contrôler que les animateurs sont à jour dans leur carnet de vaccinations
  • Informer les animateurs des conduites à tenir en matière de sécurité, de mesures d'hygiène• Contrôler les locaux (hygiène, sortie de secours...).
  • Préparer le cahier d’infirmerie où seront consignés les soins.
  • Vérifier que tous les outils et accessoires nécessaires aux soins soient corrects et en état.
  • Vérifier les dates de péremption des différents produits pharmaceutiques et renouveler les stocks en fonction du nombre de personnes.
  • Préparer toutes les trousses de secours.

Ses tâches à l'arrivée des enfants :

  • Rassembler tous les médicaments dans l’infirmerie.
  • Passer en revue tous les enfants (contrôle du poids, des poux, des traitements).
  • Noter sur le cahier d’infirmerie toutes les informations recueillies.

Ses tâches durant la colo :

  • Assurer les petits soins quotidiens, en liaison avec le médecin du centre.
  • Tenir à jour le cahier d'infirmerie, qui sera contresigné par le directeur.
  • Exécuter les traitements réguliers sur ordonnance et surveille les régimes alimentaires.
  • S'occuper de l’alimentation et de la toilette des malades, de leur animation, leur rendre visite s'ils sont hospitalisés.
  • Gérer la pharmacie du centre, renouveler les produits de première nécessité, tenir sous clef les médicaments...
  • Distribuer et récupérer les trousses de secours afin de les contrôler et de les compléter.
  • Surveiller l’hygiène des enfants et rappeller les règles de sécurité et d’hygiène aux animateurs lors des animations.
  • Contrôler la gestion du « repas témoin ».

Ses tâches à la fin du séjour :

  • Rendre les fiches sanitaires sur lesquelles seront indiqués tous les soins administrés à l’enfant.
  • S’assurer que toutes les vignettes de remboursement sont collées sur les feuilles de maladie.
  • Remettre aux enfants les traitements (en cours uniquement) avec le double de l’ordonnance.
  • Rendre les médicaments remis par les parents.
  • Remettre les feuilles de maladie au directeur, ainsi que le cahier d’infirmerie.
  • S’assurer que l’infirmerie est bien rangée et propre.
  • Effectuer un inventaire des médicaments de la pharmacie, compléter les trousses de secours.
  • Ramener tous les médicaments dont la date de consommation est dépassée à la pharmacie


 

La colo : un terrain pour la mixité ?

Depuis sa création, l'association Uto'Pistes s'est toujours attachée à garantir une véritable mixité dans ses séjours et stages, convaincu des richesses que procurent la rencontre avec des milieux culturels, sociaux, géographiques et d''âges différents.

L'ambition est grande, quand on sait que de nombreux enfants sont exclus des colonies de vacances pour des raisons purement financières !

Par ailleurs, nous accueillons des enfants porteurs d'un handicap. L'intégration de chacun de ces enfants fait l'objet d'une concertation et d'une réflexion préalables, afin de s'assurer que les conditions seront réunies pour que le séjour de l'enfant lui soit profitable.