WebZine...

  • Dominé ?

    Dominé ?

    Il existe des dominants et des dominés dans les basses-cours, les cours d’écoles, dans les familles, comme dans les bureaux (indépendamment des hiérarchies officielles). La dominance – obtenir de quelqu’un qu’il fasse ce qu’on voudrait le voir faire...
  • Méthode PRODAS

    Méthode PRODAS

    Le Cercle de paroles PRODAS est un programme structuré qui permet aux jeunes de s’engager positivement dans le développement de leur conscience d’eux-mêmes, de leur efficience personnelle, de leur confiance en eux-mêmes et de...
  • (...) L'enfant

    (...) L'enfant

    Besoins de l'enfant - L’éducation est un droit reconnu au niveau international. Mais de quelle éducation parlons-nous ? Souhaitons-nous perpétuer un modèle de contraintes abusives, de domination et d’inculcation de normes sociétales préfabriquées ou...
  • J'ai Peur...

    J'ai Peur...

    J’ai peur de perdre mon travail, mon épouse, mon argent. J’ai peur de ce que vont penser les voisins, de la punition. J’ai peur de la maladie, de la mort – donc j’ai peur de vivre, car la mort est partie de la vie. J’ai peur d’être seul, de ne pas être...

23
août
2015

Le Jonglage

Le jonglage !

L'art de la jonglerie (jonglage est plus familier) est la plus ancienne des disciplines de cirque. Mais son origine remonte à des temps bien plus anciens, ainsi des fresques de l'ancienne Égypte représentent quelquefois des jongleuses comme par exemple lors de cérémonies religieuses vouées aux pharaons. Les Aztèques ont façonné des sculptures représentant des personnages jonglant avec les mains mais aussi avec les pieds (antipodistes). En orient, les chamanes et les prêtres utilisaient la jonglerie pour prédire l'avenir, explorer l'inconnu et écarter le danger. En occident, le jongleur servait à animer les festivités, il était assimilé aux troubadours et aux bouffons. En ancien français "jogler" veut dire s'amuser (du latin "joculari", plaisanter). Encore aujourd'hui, les cultures primitives de tous les continents perpétuent cette coutume.

Dans les années 70, aux États-Unis le jonglage est descendu dans la rue, ce même phénomène se produisit en Europe quelques années plus tard ; actuellement il est devenu un véritable art de vivre en suivant le mouvement "new age". De nombreuses manifestations notamment les spectacles à thèmes ou les théâtres de rue proposent des numéros de jonglage; une liste des principaux spectacles sur la région midi-pyrénées vous est proposée ici.

Une des raisons de la popularité du jonglage réside sûrement dans le fait que jongler est une activité ludique. Mais c'est aussi apprendre à maîtriser son corps, à se concentrer en permettant ainsi de libérer son esprit de tout souci ou contrariété ; 1 heure d'entraînement vaut largement une séance de méditation.

Le jonglage n'est pas une discipline réservée à une élite (on a été trop souvent spectateur d'artistes de cirque), il y a évidemment différents niveaux de difficulté, mais jongler en cascade à 3 balles n'est pas plus difficile que de faire de la bicyclette.

 

Parlons un peu plus technique, le jonglage regroupe principalement plusieurs disciplines :

  • le jonglage "lancé" en utilisant des balles, massues, chapeaux , anneaux ou tout autre objet (les "soeurs Deluca" jonglaient avec des boulets de canon ! ),
  • le jonglage de "contact" dans lequel l'objet utilisé (balle) est manipulé à l'aide de différentes parties du corps (mains, bras, nuque, front etc. ...) tout en conservant un contact permanent,
  • le jonglage "gyroscopique", tels par exemple les assiettes plates, le diabolo, le bâton du diable ou le Yo-Yo,
  • le jonglage "d'équilibre" où le jongleur maintient en équilibre sur une partie de son corps (front, nuque, pied ..) un ou plusieurs objets (couteaux, ballons, perche ...),
  • moins répandus, le jonglage avec les pieds (antipodisme) ou le jonglage avec la bouche (balles de ping-pong).

 

Chacune de ces disciplines possède ses propres techniques très spécifiques, d'ailleurs il bien rare de trouver un jongleur excellant dans plusieurs d'entre elles. Le nombre de jongleurs, la combinaison de ces disciplines permettent de créer une infinités de possibilités qui font du jonglage une activité totalement ouverte à l'innovation et à la créativité.

Le jonglage a aussi sa fédération internationale (IJA), qui organise régulièrement des rencontres (appelées conventions) entre jongleurs; l'objectif étant pour les participants de différentes nationalités de partager leur passion dans un esprit festif et convivial, mais aussi sans compétition (le jonglage reste une discipline ludique et d'échange). C'est ainsi qu'en 1999 Grenoble a accueilli plus de 3000 adeptes ; comme toutes les conventions, celle-ci se termina par un "big toss up" (lancer final où tous les participants jonglent en même temps).

Article mis en page pour Uto'Pistes par : MikA Mot(s) Clé(s) Balles - Cirque - Jonglage - Santé

Poster un commentaire

Connectez vous afin de laisser un commentaire