31
janvier
2013

Les oasis (...)

Recréer des oasis de convivialité, d’abondance et de bien-être, graines d’espoir dans un monde désertifié par la rupture des liens sociaux et par la séparation d’avec le milieu naturel, tel est l’objet des oasis en tous lieux, initiées par Pierre Rabhi dans les années 90.

 

  • Le concept des Oasis en Tous Lieux :

Les Oasis sont des lieux de vie proposant des alternatives de mode de vie et visant une autonomie fondée sur la Terre nourricière, la pluriactivité et les échanges favorables à la reconstitution du lien social et à la coopération ville/campagne. Préférant l’autonomie et les échanges à l’autarcie, les Oasis favorisent les pratiques écologiques, solidaires et intergénérationnelles ainsi que la transmission pédagogique (visites, portes ouvertes, stages, chantiers, rencontres, participation à des publications, des films, des conférences, des foires, des salons, des éco-festivals...). Elles oeuvrent à la réhabilitation et mise en valeur des espaces naturels, agricoles et urbains (agroécologie, permaculture) et concentrent sur un même lieu les savoir-faire traditionnels ou contemporains et les pratiques alternatives dans tous les domaines : habitat, énergies, gestion de l’eau et de la terre, santé, éducation, fonctionnement collectif et dimension spirituelle. Le concept est développé dans le « Manifeste pour des Oasis en Tous Lieux » qui donne des pistes pour sa mise en pratique. Le Mouvement des Oasis en Tous Lieux (MOETL), association loi 1901 animée par une instance collégiale, favorise les rencontres et la coopération entre les personnes adhérant à ses valeurs et objectifs et les Oasis existantes ou en projet. Il soutient les initiatives allant dans son orientation mais ne propose pas directement lui-même de projets. Il est organisé au niveau national avec des correspondants locaux et représenté au niveau international : Mouvement International pour la Terre et l’Humanisme, Global Ecovillages Network (réseau des éco-villages européens, www.gen-europe.org) 

  • Terre nourricière et permaculture :

L’agroécologie et la permaculture, fondées sur le soin, le respect et l’amour de la terre, permettent de goûter aux cycles, aux rythmes, à la patience et à la constance et d’être au plus près des forces mystérieuses de la fécondité et de la Vie. La permaculture (culture permanente), pratiquée par les oasis BELLECOMBE et CARAPA, en plus d’être une méthode d’organisation écologique d’un lieu de vie, participe d’une recherche poussée de collaboration et de co-création avec la Nature. Les jardins-vergers, dessinés en longues buttes (BELLECOMBE) ou en cercles de la Fleur de Vie (CARAPA), s’inspirent des écosystèmes naturels, notamment forestiers, où l’on observe une importante auto-fertilité, allant de pair avec une grande diversité de végétaux multi-étagés, issus d’un sol toujours couvert et protégé mais jamais retourné. La permaculture donne la priorité aux plantes pérennes (arbres et arbustes), vivaces ou se ressemant d’elles-mêmes, rustiques, sauvages ou peu exigeantes, et abolit les frontières entre arbres et plantes annuelles, entre verger, potager et jardin ornemental ou médicinal, entre plantes sauvages et cultivées. A maturité, un jardin-verger s’auto-perpétuant, où l’humain n’a qu’à entretenir et récolter, peut être composé d’arbres et d’arbustes plus ou moins denses et riches d’une importante diversité d’espèces et de variétés, sous et entre lesquels poussent toutes sortes de légumes semi-sauvages, ainsi que de multiples végétaux aux utilisations nombreuses : construction, fibres, teintures, soins... Le non-travail du sol et la couverture permanente (végétation vivante, paille, feuilles, restes de cultures, engrais verts, compost épandu en surface, jeunes rameaux frais de bois broyés (BRF)...) maximisent la matière organique, la vie du sol et son auto-fertilité. Toutes ces synergies et ces équilibres dynamiques permettent d’obtenir, au bout de quelques années, des oasis nourricières luxuriantes, intégrant l’habitat, riches de biodiversité et se perpétuant sur le long terme. 

  • L’exemple de CARAPA :

L’Oasis CARAPA est un éco-hameau créé en 1995 dans une vallée classée en Réserve de biosphère Unesco, tout proche d’Alès dans le Gard. Elle s’étend sur 7 hectares mis gracieusement à disposition par le centre écologique de Vaugran et 3 hectares achetés collectivement (groupement foncier agricole). Une douzaine d’habitant(e)s y vivent et accueillent de nombreux visiteurs, stagiaires ou participants à des chantiers. Des écohabitats circulaires ont été autoconstruits, essentiellement à base de bois, bottes de paille, chaume... L’électricité est produite par le soleil et l’eau ; un ruisseau et une source approvisionnent le hameau en eau. Des jardins-vergers en permaculture produisent une part de l’alimentation végétarienne et un projet de régénération de la châtaigneraie est en cours. La vie y est simple et frugale, intégrée à la nature et surtout à la forêt, et puise une partie de son inspiration des peuples racines qui ont su vivre de façon réellement durable durant des millénaires.


Pour aller plus loin :

  • Mouvement des Oasis en Tous Lieux BP14 07230 LABLACHERE. 0475393744. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (adhésions, liste des correspondants locaux, commande du Manifeste) • Assemblée générale du Mouvement : dimanche 15 juin à LABLACHERE.
  • Portes ouvertes à l’Oasis CARAPA : 28 et 29 juin . renseignements et inscriptions : 0466301342 ou 0466303396. DVD qui présentent 2 Oasis : « une yourte dans la Drôme » (Oasis Bellecombe) 26min 15 € + port. 0475274016. « CARAPA éco-site des Cévennes » 57min 20 € + port. 0466301342.
  • Voir aussi la revue « Passerelle Eco » Corcelle 71190 LA CHAPELLE SOUS UCHON.www.passerelleco.info

*Olivier Rognon est membre du collège du Mouvement des Oasis en Tous Lieux


Article tiré du Site Soleil Levant !


 

Article mis en page pour Uto'Pistes par : MikA Mot(s) Clé(s) Autrement - Changement - Eco-Villages - Oasis en tous lieux

Poster un commentaire

Connectez vous afin de laisser un commentaire