A l'origine de l'Association...

 

Pourquoi ?

  • Parce que, tout comme le mouvement Colibri, nous nous posons cette double question : Quelle Planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à notre planète ?
  • Parce que, avec l'expérience nous constatons que quoi que nous fassions chaque jour, que nous mangions bio et local, que nous trions nos poubelles, que nous fassions attention à notre consommation d'eau, que cela ne suffit pas ! Aujourd'hui, nous sommes convaincus que le préalable, que la base à tout cela est : de diffuser et vivre l'éducation à la Paix - de favoriser et vivre l'apprentissage de la gestion des conflits - de stimuler et vivre la Communication non Violente - de permettre à nos enfants d'apprendre à apprendre...
  • Parce qu'il existe aujourd'hui pléthore de théories et de concepts mais qu'il existe un grand déficit de réalisations concrètes et témoins. Nous pensons qu'il est important aujourd'hui d'être en action plutôt que de rester dans des nébuleuses de réflexions. Nous savons que certaines choses vont mal dans notre monde ! Par conséquent, nous posons cette questions : Jusqu'à quand allons-nous ajouter encore et encore des films et des écrits, remplir nos bibliothèques de livres et des revues sur le monde qui va mal ?
  • Parce que, la coopération ne se décrète pas. Elle s'apprend !
  • Parce que la société et le mode de vie que nous avons créé correspond à notre perception du monde et de la vie. Cette perception est façonnée par nos systèmes de réflexion, d'interprétation et de croyance, qui sont entretenus par notre culture générale. C'est donc le bon moment pour sortir du Formatage et d'explorer d'autres "Pistes"... Pour voir... Pour se faire une idée, histoire de se forger notre propre opinion... Sans violence, ni haine... Mais bien par Amour... Peut être même par intuition et instinct de survie !!!
  • Parce que la crise actuelle n'est pas notre Crise. C'est bien la crise des financiers, des banquiers... Cependant, pour nous, cette crise peut être une formidable opportunité pour expérimenter. Dans tous les cas pour se poser des questions.
  • Parce que nous constatons qu'un nombre croissant de nos contemporains, réalisent, que pour développer une autre société et un autre mode de vie, nous ne devons pas seulement faire mieux ou faire autre chose, mais plutôt penser autrement et transformer nos systèmes de réflexions et de croyances afin d'atteindre un niveau de conscience élargi.
  • Parce que, tout comme le colibri qui apporte sa contribution afin de tenter d'éteindre le feu de la forêt, nous avons l'ambition de contribuer à notre niveau, au changement, en commençant par nous changer nous-même.
  • Parce que d'autres mondes sont possibles... Le pluriel ici étant important !!!
  • Parce que l'indignation est importante quand nous voyons certaines facettes de ce monde. Nous sommes indignés mais pas en colère !
  • Parce qu'à partir de cette indignation nous souhaitons, non pas être dans le réactionnel, mais bien dans la construction du "Vivre Autrement Ensemble".
  • Parce que, en changeant notre "logiciel", nous pourrons ouvrir d'autre canaux de perception que ceux que nous connaissons, mais cette démarche demande à ce que l'on prenne du recul, sinon chacun aura tendance à s'identifier à son éducation, à sa culture, à sa petite histoire de vie, perpétuant ainsi une façon de faire (même si elle est insatisfaisante), en y apportant peu ou pas de variations personnelles. Sans recul, chacun risque de rester au Piège.


C'est pour cela que nous avons décidé de créer cette Association. Son but est, selon ses moyens, de contribuer à l'émergence d'une société s'articulant de façon la plus harmonieuse possible autour du vivre ensemble dans le respect de soi-même (de son originalité, de sa particularité...), des autres et de son environnement. Pour atteindre son but, notre Association entend initier et expérimenter le "Vivre autrement et durablement ensemble dans le respect de soi, de l'autre et de la planète". Cela, en restant ouvert et bien connecté au monde et en s’appuyant sur les principes de la "Sociocratie" comme principe d’organisation interne de l'Association.

C'est pour cela et d'autres raisons, que notre Association n'a aucun sens si elle ne convainc pas de la nécessité d'agir !!!

Génese du projet...

L’association Uto’Pistes est née de la rencontre de ses membres qui ont l’intention de réfléchir et d’agir de façon concrète pour tenter de répondre, avec tous ceux qui le souhaitent, ainsi que ses partenaires à la double question suivante :

  • Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?
  • Quels enfants laisserons-nous à notre planète ?

L’utopie n’est pas la chimère mais le « non-lieu » de tous les possibles. Face aux limites et aux impasses de notre modèle d’existence, l’utopie est une pulsion de vie, capable de rendre possible ce que nous considérons comme impossible. C’est dans et parmi les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain. Pour l’association Uto’Pistes, l’enfant est au cœur du changement car il incarne les promesses du monde de demain. Pour cette raison simple et de bon sens, il nous paraît urgent de renouer avec un véritable accompagnement vers la connaissance de soi que nous appelons « l’intériorité » et qui est basé sur : 

  • L’estime de soi,
  • La confiance en soi et en l’autre,
  • L’autonomie,
  • La responsabilité,
  • La Communication Non Violente,
  • La bienveillance,
  • L’éducation à la paix. 

Or, nous constatons que l'école, la famille, les médias, sont aujourd’hui principalement structurés et de façon souvent implicitement autour :

  • De la comparaison,
  • De la compétition,
  • Du conditionnent à la fragmentation,
  • A la conformation...

Pourquoi et comment mettre en place une « éducation » véritablement libératrice, qui préparerait à vivre harmonieusement, dans toutes les circonstances de la vie avec soi, les autres et la planète ? Il existe bien entendu aujourd'hui pléthore de théories et de concepts mais il existe un grand déficit de réalisations d’expérimentions concrètes et témoins allant dans ce sens. Nous pensons qu'il est important, aujourd'hui, d'être en action plutôt que de rester principalement dans des nébuleuses de réflexions.

Pour atteindre son but, l’association Uto’Pistes entend initier et expérimenter à la fois en interne et en externe toutes les idées et valeurs exposées. Cela, en restant ouverte aux autres, présente, curieuse et active dans son réseau qui devra grandir et s’étoffer ainsi que bien connectée au reste du monde.

Qu'est ce que la Gouvernance Participative ?

Nos sociétés et nos entreprises sont devenues ingouvernables par les méthodes traditionnelles (autocratie ou démocratie représentative) parce qu'elles sont :

  • trop complexes : les différents composants d'une organisation ont aujourd'hui atteint un si haut niveau de complexité et nécessitent une telle réactivité qu'aucun pouvoir central ne peut les gérer de manière efficiente et que les décisions gagnent à être prises de manière autonome au plus près du terrain ;
  • trop hétérogènes : la multiplicité des cultures et des systèmes de valeur, parfois au sein d'une même équipe, a sonné sans doute définitivement le glas des méthodes de participation, d'expression et/ou de management censées s'appliquer à tous.
  • trop éduquées : le nombre d'individus ayant un niveau de compétence et d'expertise élevé croît sans cesse et avec lui le refus des décisions imposées et de l'arrogance des arguments d'autorité ;
  • trop individualistes : le besoin de prise en compte des intérêts individuels et bien souvent leur prééminence sur l'intérêt collectif engendrent une méfiance envers les décisions prises par des personnes perçues comme trop lointaines et peu conscientes des besoins de chacun.

À la fin des années 1960, Gerard Endenburg, un ingénieur hollandais qui dirigeait une société d'électrotechnique, a voulu diriger son entreprise de manière humaine, tout en conservant, voire développant, son efficacité et sa compétitivité. En se basant sur les idées du pédagogue Kees Boeke, son compatriote et son contemporain, et en y intégrant ses connaissances en théorie des systèmes, en cybernétique et en biofeedback, Gerard Endenburg a créé, au début des années 1970, un nouveau style de gouvernance qu'il a appelé sociocratie, un mot créé par le philosophe français Auguste Comte.

Même si elle comporte d'autres aspects importants (transparence totale, définition de vision, missions et objectifs, rémunération juste du capital et du travail), la sociocratie est caractérisée par quatre règles fondamentales.

LES QUATRE RÈGLES DE LA SOCIOCRATIE

Bien qu'elle soit fondée sur des principes scientifiques complexes et que sa mise en œuvre soit subtile, la sociocratie utilise des règles de fonctionnement suffisamment simples pour qu'elles soient comprises par tous, indépendamment de l'âge, du niveau d'éducation, de l'origine sociale ou culturelle, etc. : ainsi elle a pu être utilisée avec la même efficacité par des cadres d'entreprise de haute technologie, des enfants dans des écoles hollandaises, des villageois dans des parlements de voisinage en Inde, etc.

  • Le consentement : En sociocratie, une décision est prise par consentement s'il n'y a aucune objection importante et argumentée qui lui est opposée. Toutes les décisions ne sont pas forcément prises par consentement, notamment pour la gestion courante des affaires. Cependant, il est décidé par consentement quelles décisions peuvent échapper à la règle, comment et par qui elles sont prises et pour quelle durée il est possible de procéder autrement que par consentement.
  • Les cercles : La structure de décision de l'organisation est parallèle à sa structure fonctionnelle. À chaque élément de celle-ci correspond un cercle. Les cercles sont connectés entre eux et organisent leur fonctionnement en utilisant la règle du consentement. Tous les membres de l'organisation appartiennent à au moins un cercle. Chaque cercle est notamment responsable de la définition de sa mission, sa vision et ses objectifs, de l'organisation de son fonctionnement et de la mise en œuvre des objectifs définis par le cercle de niveau supérieur.
  • Le double lien : Un cercle est relié au cercle de niveau immédiatement supérieur par deux personnes distinctes qui participent pleinement aux deux cercles. L'une est élue par le cercle et le représente ; l'autre est désignée par le cercle de niveau supérieur et est le leader fonctionnel du cercle.
  • L'élection sans candidat : Quand il s'agit de choisir une personne pour occuper une fonction, un cercle sociocratique procède à une discussion ouverte et argumentée aboutissant à une nomination par consentement. L'absence de candidat garantit qu'il n'y a pas de perdant, et le consentement que chacun est convaincu que le meilleur choix possible a été fait.

Aujourd'hui, il y a plus de 200 structures (entreprises, écoles, hôpitaux, services de police, organisations sans but lucratif, etc.) qui utilisent avec succès la sociocratie, sans compter de nombreux groupes informels.

Mentions Légales

La présentation et le contenu de ce site constituent une œuvre numérique. Elle est protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle. La reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, des pages, des données et de tout autre élément constitutif au site, par quelque procédé que se soit, ne peut être réalisée que par l’autorisation expresse de son propriétaire.

La représentation graphique, et http://www.uto-pistes.com sont la propriété de l'Association Uto'Pistes.

Conformément à la réglementation modificative en vigueur depuis le 10/07/2006, la déclaration, auprès de la CNIL, d'un site Internet non marchand et/ou ne récoltant pas des données à risque n'est plus obligatoire.

Néanmoins, l'Association Uto'Pistes s’engage à respecter la vie privée de ses prospects, partenaires, prestataires, adhérents, utilisateurs, abonnés à la newsletter, et autres contacts de quelque nature que se soit, et se conforme en tout point à la législation sur la protection de la vie privée et des libertés individuelles (loi n° 78-17 du 6 janvier 1978). Aucune information collectée par Uto'Pistes ne sera divulguée à des tiers. En application de l’article 34 de la loi informatique et libertés du 1er août 2000, toute personne ayant fait l’objet d’une collecte d’information dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles la concernant soit par courrier (Association Uto'Pistes - Route de Turini - Quartier Les Ribes - 06450 - La Bollène-Vésubie).

 

  • Propriétaire du site

Association Uto'Pistes

Route de Turini - Quartier Les Ribes - 06450 - La Bollène-Vésubie

Téléphone : 06.12.06.08.94

  • Directeur de la publication

Michaël MARTINET

  • Hébergeur

OVH

RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045

Code APE 6202A

N° TVA : FR 22 424 761 419

Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France

  • Conception Web

Michaël MARTINET - Membre Fondateur, Ancien Président, Conception et Webmaster du Site